Vente de céréales : s’informer sur les prix directement en ligne

Vente de céréales

Les céréales font partie des matières premières utilisées aussi bien dans l’alimentation humaine qu’animales. Elles sont produites par de nombreux pays, et leur prix suit les cours du marché. Comment font les producteurs pour écouler leur production et comment s’informer du prix des céréales sur le marché ?

 

Le marché des céréales

Les principales céréales sont le maïs, le blé, l’orge, le riz, le seigle et l’avoine, le soja et bien d’autres.

Les céréales sont récoltées une fois par an. La production est cependant, très dépendante des caprices météorologiques, aussi bien sur la quantité que sur la qualité. Et ce, pour tous les pays producteurs.

Le cours des céréales varie suivant l’offre et la demande sur le marché. Les demandes sont presque toujours stables, même si elles augmentent petit à petit avec l’accroissement démographique. Ce sont les offres qui provoquent la variation des prix. Certains pays notamment la Russie a mis en place en 2010 des taxes élevées sur les exportations pour que les productions soient vendues à l’intérieur du pays, pour empêcher leur prix interne de grimper. Cette décision n’a fait qu’augmenter le prix à l’international, car a diminué la quantité de céréales qui circule.

 La Chine aussi a importé une grande quantité de soja et de maïs pour l’alimentation porcine, à savoir, trois fois plus que ses importations des années précédentes.

Comme la production de céréales peut varier d’une récolte à une autre, le stock mondial joue le rôle de tampon sur le marché en cas de faible production et d’une forte demande.

Le prix du carburant influe sur le frais de transport des céréales. De ce fait, le prix des céréales peut aussi être relié au prix du pétrole.

 

Vendre directement, quelles en sont les réglementations ?

En tant que producteur de céréales, vous ne pouvez pas vendre directement vos productions en détail ou aux autres exploitants ou utilisateurs comme les éleveurs. Il faut passer obligatoirement par un organisme de stockage (OS) ou un collecteur. L’organisme de stockage est une structure intermédiaire qui reçoit des taxes spéciales à la facturation.

La vente de certaines céréales comme le maïs, l’orge, le seigle ou l’avoine peut ne pas transiter par les organismes de stockage. Il faut cependant suivre certaines règles : une quantité limitée, 500 kg, est autorisée, et uniquement vendue dans les communes avoisinantes. Pour le blé, le passage par l’OS est obligatoire et intransigeant.

Si vous voulez revendre directement vos produits, il est possible d’avoir le statut d’organisme stokeur. En effet, beaucoup d’agriculteurs demandent le statut de collecteur pour pouvoir revendre librement leurs produits et bénéficier ainsi des marges destinées aux OS. Cette situation a cependant des obligations. En tant que revendeur direct, le collecteur a un statut commercial, et donc doit être enregistré dans le registre du commerce, doit faire des déclarations et des comptabilités à ce stade. C’est une gestion administrative contraignante.

Une autre méthode pour vendre directement sans passer par les organismes de stockage est de vendre les céréales sur pied. Le maïs entier, aux grains non matures, ou en épis non égrenables, les céréales sur pied sont vendues comme fourrages et doivent être utilisées comme telles.

S’informer du prix des céréales en ligne

Suivre le cours des céréales est devenu facile et accessible de nos jours. Les sites des banques ou des sites spécialisés sur les matières premières issues de l’agriculture, dont les céréales, donnent des informations quotidiennes et en temps réel sur le cours des céréales. En tant qu’exploitant, il est utile de s’informer de l’évolution du marché.

Des applications sont téléchargeables sur les téléphones et permettent d’avoir les informations à jour sur les prix des céréales.

Il faut savoir choisir les sites sur lesquels on se connecte. Il est préférable de visiter ceux qui font une synthèse et des analyses techniques du marché. Certains, cependant, nécessitent des abonnements pour accéder à des informations détaillées, et en contrepartie, ils vous informent continuellement des variations et des nouvelles sur le marché.